Le marketing
d’expériences – aussi connu comme marketing sensoriel ou expérientiel – cherche
à créer un lien avec le consommateur par le biais de concepts émotionnels qui
sociabilisent et humanisent une marque.  
Il
s’agit d’aller droit au « cœur du consommateur », de créer en
lui et dans sa relation et son vécu avec le produit, un lien de fidélisation
avec la marque.
Actuellement,
ça ne suffit plus d’avoir un bon produit!
Un bon
produit c’est quelque chose qui pratiquement va de soi; le prix a aussi perdu
de la force dans la liste des facteurs déterminants au moment d’acquérir un
produit, les temps ont changé et maintenant il ne s’agit plus de vendre mais plutôt
de miser sur le lien consommateur-marque, ce qui va permettre une relation à
long terme et une différentiation du produit par rapport à la concurrence.
Pour
pouvoir travailler le marketing d’expériences, il est nécessaire d’”humaniser”
la marque et de la doter de vie, de connaitre très bien les consommateurs, leur
quotidien, leur style de vie, leurs besoins au-delà du produit, de s’avancer à
de futurs besoins, en définitive, il s’agit d’être très attentif au
consommateur et de transformer le produit en un outil qui, en plus de remplir
son objectif principal, lui apporte d’autres avantages additionnels.
Les
professionnels du marketing ne parlent plus de consommateurs normaux, mais de Crossumer,
un concept qui définit le nouveau consommateur, plus intelligent, plus informé,
plus exigent, difficile à impressionner et qui « passe la barrière du
produit » en cherchant une expérience dans l’achat.
Dans
ce sens, l’étiquetage peut devenir un élément de plus dans la stratégie de
marketing et de communication d’une marque.
Beaucoup
plus que des étiquettes: différentes façons d’interagir avec le consommateur.
  • Etiquettes aromatiques:  Les étiquettes aromatiques sont une excellente option pour incorporer
    des arômes standards ou personnalisés, de façon à ce que l’étiquetage se
    reconvertisse en une expérience sensorielle pour le consommateur.

  • Etiquettes thermo-chromiques: Une aide fondamentale pour certains types de produits, étant
    donné que grâce à l’étiquette le consommateur peut connaitre, par exemple,
    la température du produit à consommer. Un bon exemple de ce genre
    d’étiquette nous le trouvons dans l’étiquetage qu’IPE a développé pour FLOR
    DE VETUS, une étiquette avec une encre thermo-chromique qui indique par un
    changement de couleur la température idéale pour consommer le vin.

  • Etiquettes de grattage:  Les étiquettes de grattage sont une option de plus à
    considérer si l’on cherche des expériences basées sur les jeux, concours,
    etc… 
… et
surtout, les Etiquettes Interactives, idéales pour créer une stratégie d’expériences autour de
la marque, en effet elles permettent d’ajouter au produit, par l’intermédiaire
de l’étiquetage, toute une série d’expériences destinées à établir un lien avec
le consommateur en associant l’étiquette avec des contenus multimédia et de
réalité augmentée, ce qui est, sans doute, un outil très puissant pour que les
consommateurs vivent des expériences uniques avec le produit.
Un exemple
de marketing d’expériences:
L’étiquette
« de base, la plus simple » peut aussi être utilisée pour créer des
expériences sur le consommateur. Récemment, Coca Cola a annoncé sa campagne
« Partagez un Coca Cola » qui lancera des étiquettes personnalisées
dans 32 pays.
Pour
ceci, Coca Cola rassemblera une moyenne de 150 prénoms les plus communs dans
chaque pays. Dans le cas des prénoms qui ne sont pas recueillis dans la série
limitée, les étiquettes pourront être demandées au travers d’une application
sur Facebook.
De
cette façon, Coca Cola cherche à s’approcher et à mieux connecter avec ses
consommateurs, sans doute un bon exemple de marketing d’expériences.