Après l’effort du
lancement d’un nouveau produit vient l’effort de décider comment sera l’image de ce
produit sur le marché, une décision cruciale qui dépend dans de nombreux cas,
d’une grande partie du succès de commercialisation  de ce dernier.
Compte tenu de l’importance de l’étiquette dans la commercialisation d’un
nouveau produit ou d’un produit qui se réinvente, nous avons résumé certains
concepts fondamentaux dans l’élaboration d’une étiquette ; conseils qui sont le
résultat de l’expérience du travail avec nos clients et leurs départements ou
agences marketing et design graphique.
1)-Qui suis-je ? Applique
la technique du Elevator Pitch à votre produit:

Si vous avez 20 secondes seulement, quelle serait la présentation ? Que voulez-vous
mettre en évidence ?, est-ce clair ?, quelle est son utilité?,
ce qui le
différencie des autres?… Il est essentiel que les informations  clés du produit soient visibles et
compréhensibles rapidement.
2).- Comment je
m’habille? :
Si nous nous sommes trompés dans le titre…créer l’étiquette c’est «
habiller le produit ».
De la même manière que nous adaptons nos vêtements selon les circonstances,
la même manière devrait arriver avec le produit.
Alors que c’est peut-être vrai qu’il y a des éléments graphiques (images,
polices, etc.) qui font partie de l’image d’identité de la marque et convienne
les garder, il est aussi  important
d’envisager l’indépendance du produit, de plus dans les cas où le fabricant a
une large gamme de produits. Je m’habillerai pareil  si je vais à une fête infantile ou si je vais
faire du sport ? Il en va de même pour les produits.  
Par exemple, s’il s’agit d’un produit infantile, nous devons considérer si
nous voulons attirer l’attention des enfants, ou au contraire, voulons-nous
attirer l’attention des parents ? Si le produit est pour les enfants mais aussi
pour les athlètes qui le consomme, comme cela arrive avec certains jus de
fruits ou de concentrés de fruits ? Dans ce cas on valorisera quel sera « le
costume final » adapté pour notre cible, l’adaptant à l’un ou à plusieurs.
L’aspect général du produit à travers l’image de l’étiquette devrait
contribuer à attirer le public pour lequel il a été créé et cela devrait être transmis
dans les couleurs, les images, la typographie et aussi la finition de
l’étiquette.
Un exemple clair de la finition : si le produit doit être immergé dans
l’eau à un certain moment, on devra envisager 
l’étiquette waterproff .
3).- Plus c’est succinct,
mieux c’est

. Communiquer les avantages et les utilisations du produit
. Se conformer à la réglementation sur l’étiquetage
. Informer sur la composition du produit

….. Tout cela dans un espace limité car on est sur l’étiquette. Pour
éviter de saturer le consommateur avec des informations, et ne pas finir avec
une étiquette remplie de textes il est important de synthétiser la plupart des
informations à inclure.
Si, compte tenu des caractéristiques du produit ou de marché à qui il est
adressé il est impossible renoncer à des textes, il est conseillé alors
d’envisager une étiquette à l’aide d’un contrôle MultiPage ou une étiquette peel
off de forme principal ou comme une étiquette secondaire. Par conséquent, il
est important de connaître les options de matériaux et de finitions, afin d’envisager
la conception de l’étiquette dans un sens ou un autre.
4).- Choisir un bon
professionnel et une équipe multidisciplinaire dans le développement de
l’étiquette
Le choix d’un bon professionnel est fondamental pour que l’étiquette du
point de vue du design et de la communication concorde avec vos objectifs.
Après avoir sélectionné ce professionnel, il est impératif de travailler en
équipe. 

Notre expérience nous dit que si vous travaillez en équipe (fabricant
du produit, directeur marketing, agence design externe ou graphiste et fournisseur
de solutions en étiquetage) le résultat sera beaucoup plus proche du succès.

L’union des connaissances et l’échange d’idées fera que cette étiquette réponde
à toutes les exigences.
5).- Impression et
matériaux:
Technologies, matériaux et finitions sont les outils nécessaires pour
obtenir le résultat final, mais il existe de multiples combinaisons! Comment pouvons-nous savoir ce dont ont
besoin nos étiquettes ?

Nous revenons au point précédent : travail d’équipe
Pour choisir la finition de l’étiquette, il sera nécessaire d’avoir de
l’assistance technique nécessaire du fabricant d’étiquettes.

Pour cela, chez IPE nous croyons et défendons notre méthodologie de travail
« Laboratoire d’idées »
justement basée sur le travail d’équipe et conçu pour
fournir les dernières nouveautés du secteur, matériaux, encres, process
d’impression, etc. afin de développer de nouveaux produits mais aussi la
personnalisation de vos projets.